:) Pic épeiche

Le Pic épeiche (Dendrocopos major), avec son habit noir et blanc, et sa calotte rouge et noire, vous ne pouvez le confondre avec aucun autre oiseau. Il est unique !

Acrobate, rapide, farouche, ce bel oiseau est assez étonnant.

Qui est le Pic épeiche ?

Le Pic épeiche est un oiseau sédentaire, assez discret. De taille moyenne, c'est un passereau qui fait partie de la famille des Picidés (Picidae), tout comme le Pic vert et le Pic noir.

Plumage : son plumage est principalement noir et blanc avec une large bande rouge au niveau de la nuque. Les parties ventrales sont blanches, et le dos est rayé de noir et de blanc. Il a une importante tache rouge en bas du corps, sur le ventre.

Les mâles et les femelles se ressemblent, mais les mâles ont une petite tache rouge sur la nuque

Ses pattes sont dotées de griffes puissantes et recourbées qui lui permettent de s'accrocher facilement aux surfaces verticales, comme les troncs d'arbres.

Sa taille : environ 23 à 26cm. Son envergure entre 34 et 39cm Son poids : entre 70 et 100 grammes

Espérance de vie du Pic épeiche : 6 à 8 ans

Son chant : le Pic épeiche n'a pas réellement de chant. Il communique, avec ses congénères, par des cris, d'alerte ou de présence, qui sont souvent aigus. Il tambourine aussi sur le tronc des arbres, pour signaler sa présence, ou en période de reproduction.

Mais d'où lui vient ce nom ?

Le nom de "Pic" fait référence à la famille des picidés à laquelle appartient cet oiseau. Les pics sont des oiseaux grimpeurs qui possèdent un bec pointu et solide adapté pour marteler le bois des arbres.

Le mot "épeiche" est d'origine ancienne et désignait à l'origine une espèce de chêne (Quercus petraea, Chêne rouvre) dont le bois était utilisé en ébénisterie. Le pic épeiche est souvent observé en train de chercher de la nourriture ou de creuser des cavités dans les troncs d'arbres, y compris ceux du chêne, d'où son nom qui fait référence à cette association avec le bois et les arbres.

Où et comment vit le Pic épeiche ?

Le Pic épeiche est un oiseau plutôt sédentaire. Il vit dans des espaces boisés, dans les forêts de feuillus et de conifères, les parcs, les jardins arborés.

En hiver, lorsque les ressources alimentaires deviennent plus rares, certains individus peuvent effectuer de courts déplacements à la recherche de zones où la nourriture est plus abondante. Cependant, ces mouvements sont généralement limités à des distances relativement courtes.

C'est un oiseau solitaire, en dehors de la période de reproduction ou il aura tendance à vivre en couple, voir en famille durant quelque temps.

Les individus adultes défendent leur territoire contre les intrusions d'autres membres de la même espèce.

Pic épeiche

En dehors de la période de reproduction, les rencontres entre individus sont possibles, en particulier lorsque plusieurs oiseaux trouvent une source de nourriture abondante. Dans ces situations, on peut observer plusieurs Pics épeiches se nourrissant dans la même zone. Mais ils maintiennent une certaine distance les uns avec les autres.

Que mange le Pic épeiche ?

👉Le Pic épeiche se nourrit surtout d'insectes, de larves, d'araignées, qu'il va déloger dans l'écorce des arbres. Mais quand les insectes viennent à manquer, il n'hésitera pas à ajouter à son menu des graines de conifères, de la sève, qu'il récolte sur le tronc des arbres, ou de jeunes pousses et bourgeons.

En période hivernale, il peut aussi consommer des fruits et baies, et ne refusera pas de fréquenter la mangeoire si vous lui proposez des arachides, cacahuètes.

C'est un oiseau très agile, et acrobate, qui recherche sa nourriture le long des troncs d'arbres. Il est donc capable de grimper, à la verticale, tête en bas ou en l'air, le long des tronc sans que cela lui pose de problème.

L'une des particularité du Pic épeiche est qu'il a une langue longue et extensible. Sa langue mesure souvent plus de 10 cm de long. Elle est munie de pointes dures et collantes à l'extrémité. Cela lui permet d'atteindre et de capturer les proies nichées dans les crevasses et sous l'écorce des arbres.

Comment se reproduit il ?

La période des amours chez le Pic épeiche débute au mois de mars.

La parade nuptiale du mâle Pic épeiche comprend une série de comportements visuels et sonores. Le mâle peut effectuer des vols de démonstration en planant et en battant des ailes tout en émettant des cris pour attirer l'attention de la femelle. Il peut également dresser sa crête rouge et gonfler ses plumes pour paraître plus imposant, et tambouriner sur le tronc d'un arbre pour indiquer sa présence.

Dendrocopos major Pic épeiche

Une fois le couple formé, le Pic épeiche est monogame, durant toute la saison de reproduction.

Son nid

La construction du nid est principalement réalisée par la femelle, bien que le mâle puisse également participer à cette tâche.

Le nid est généralement construit dans une cavité d'arbre existante, telle qu'une cavité naturelle, un ancien nid d'oiseau abandonné ou une fissure dans un tronc d'arbre. Les Pics épeiches peuvent également creuser une nouvelle cavité dans un tronc d'arbre pour y installer leur nid.

Pour construire le nid, le Pic épeiche gratte et enlève la sciure de bois à l'intérieur de la cavité choisie. Il utilise son bec puissant pour creuser et façonner la cavité. La sciure de bois est éjectée hors de la cavité de manière à crée un espace propre et suffisamment profond pour abriter les œufs.

Une fois que la cavité est préparée, la femelle tapisse l'intérieur avec des matériaux plus doux tels que des copeaux de bois, des éclats d'écorce, des herbes, des plumes ou d'autres matériaux similaires. Cela crée une couche plus confortable pour les œufs et les futurs oisillons.

La naissance des petits

La femelle Pic épeiche pond généralement de 4 à 6 œufs, à raison d'un œuf par jour. Les œufs sont de couleur blanche, et mesure environ 3cm.

La femelle Pic épeiche et parfois le mâle se relaient pour couver les œufs. Les œufs sont couvés entre 10 et 14 jours. Pendant cette période, les parents se partagent le travail en se relayant régulièrement sur les œufs pour les maintenir à une température constante. Généralement, la femelle couve les œufs durant la journée, et le mâle la remplace durant la nuit.

Après l'éclosion des œufs, les deux parents s'occupent des petits. Ils rapportent pour les nourrir des insectes et des larves qu'ils recherchent dans les arbres environnants.

Les oisillons restent au nid pendant environ 20 à 25 jours, puis quittent le nid. Les parents vont continuer à s'en occuper encore quelque temps, en leur montrant par exemple, comment trouver de la nourriture. Ils ne se sépareront que lorsque les petits seront totalement indépendants.

Le Pic épeiche à une couvée par an. En cas d'échec avec la première couvée (maladie ou prédateur), le couple peut avoir une seconde couvée.

Les prédateurs du Pic épeiche

Comme tous les oiseaux, le Pic épeiche a plusieurs prédateurs naturels qui se nourrissent de ses œufs, de ses poussins ou des adultes.

Les Renards, Blaireaux, Fouines et les chats domestiques sont tous des prédateurs potentiels pour le Pic.

Ces animaux chassent souvent la nuit et peuvent s'approcher furtivement du nid pour s'emparer des œufs ou des poussins.

Les oiseaux de proie, ou nocturnes, comme les Chouettes, Hiboux, Eperviers, Faucons ou Buses sont aussi de possibles prédateurs de cet oiseau.

great spotted woodpecker

Bien que les humains ne soient pas des prédateurs naturels du Pic, les activités humaines telles que la destruction de l'habitat, le braconnage et la pollution peuvent menacer la survie de l'espèce.

La protection du Pic épeiche

Le Pic épeiche bénéficie d'une protection totale sur le territoire français. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le domestiquer. Il est aussi interdit de détruire ou enlever ses œufs et ses nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.

Les menaces qui pèsent sur lui incluent la perte de son habitat naturel, due à l'agriculture intensive et l'utilisation de pesticides et autres produits chimiques. Mais aussi la fragmentation de son habitat, la diminution des ressources alimentaires, la prédation et la chasse illégale (dans certains pays).

La construction de routes, d'autoroutes, l'urbanisation d'espaces naturels. Toutes ces actions fragilisent les habitants des champs et des forêts, qui ne trouvent plus d'espaces pour s'installer, construire leur nid, ou se nourrir. Raison pour laquelle il est important, à notre petit niveau, de prendre soin de nos jardins, et espaces verts, afin de protéger de nombreuses espèces en voie de disparition

Ref : Mnhn/ Lpo/ Mag des animaux/ Zoom nature/

Plantes compagnons
Plantes compagnons

Abonnez vous !

et recevez gratuitement un e-book sur les plantes et fleurs indispensables au potager. Elles vous aideront à protéger vos cultures !

La Newsletter vous parviendra tous les 15 jours, avec des infos sur les insectes, les plantes, le potager et les animaux sauvages

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Un commentaire

Laisser un commentaire