Lamier pourpre

:) Le Lamier pourpre

Le Lamier pourpre (Lamium purpureum), est aussi connu sous le nom d'Ortie morte, ou d'Ortie rouge. Mais la première chose que vous devez savoir est que le Lamier pourpre, tout comme les autres Lamiers ne sont pas des Orties ! Ils ne piquent donc pas !

Qui est le Lamier pourpre ?

Le Lamier pourpre est une plante annuelle, herbacée, qui fleurit au printemps (mars, avril). C'est une plante très commune que l'on croise souvent sur le bord des chemins lorsque l'on se promène. Comme elle n'est pas très compliquée à vivre, elle s'installe un peu partout.

Lamier pourpre

Le Lamier pourpre ne fait pas du tout partie de la même famille que l'Ortie piquante (famille des Urticaceae).

Il fait partie de la famille des Lamiacées (Lamiaceae), comme la Menthe, le Thym ou le Basilic

Mais ses feuilles ressemblent beaucoup à celles de l'Ortie. Raison pour laquelle les Lamiers sont souvent confondus avec l'Ortie (qui pique !).

Mais l'on peut mieux distinguer le Lamier pourpre, de l'Ortie, grâce à la couleur de ses feuilles et de ses fleurs.

Comment reconnaître le Lamier pourpre ?

Ses feuilles : Ses feuilles sont dentelées, légèrement duveteuses. Leur couleur est verte sur la face supérieure et pourpre sur la face inférieure. Les jeunes feuilles, au sommet de la plante, sont elles de couleur pourpre.

Sa Tige et Ses fleurs : Sa tige est carrée, légèrement, velue. Ses fleurs, sont de couleur pourpre, ou rose, avec une forme bien spécifique. La lèvre supérieure de la fleur est dressée et la lèvre inférieure est plus large et étalée.

Sa taille : c'est une plante herbacée, qui mesure environ 30 cm en hauteur.

Où pousse le Lamier pourpre ? Vous pouvez trouver du Lamier pourpre dans les terrains vagues, les jardins, les bords de route ou de talus. C'est une plante sauvage assez commune.

Le Lamier pourpre est-il comestible ?

Oui, il est comestible. Les feuilles et les fleurs peuvent être utilisées pour préparer des infusions, ou des salades.

Les feuilles ont une texture tendre et légèrement croquante, ce qui les rend agréables à manger crues. Les fleurs ont un léger goût sucré.

Lamier pourpre fleurs et jeunes feuilles

Il est important de se rappeler que toutes les plantes sauvages peuvent contenir des substances toxiques ou allergènes, donc il est important de bien identifier la plante avant de la consommer et de la laver soigneusement. Il est également recommandé de ne pas consommer de grandes quantités de plantes sauvages.

Le Lamier pourpre en cuisine

Les feuilles du Lamier pourpre peuvent être utilisées crues ou cuites. Elles peuvent être hachées finement et ajoutées à des salades vertes pour leur donner une touche de couleur et une saveur légèrement poivrée. Les feuilles peuvent également être utilisées dans les soupes, ragoûts et sautés.

Salade de printemps avec du Lamier pourpre :

Avant de consommer le Lamier, n'oubliez pas de bien le laver et de bien l'essorer. Et ce même si vous avez cueillit votre Lamier dans un endroit que vous ne pensez pas pollué. Toutes les plantes sauvages peuvent avoir être contaminée par des bactéries, ne serait ce que si un renard, ou un rongeur, vient à uriner dessus ! 🙂

Ingrédients :

  • 4 tasses de mélange de jeunes pousses de laitue et d'épinards frais, 1 tasse de feuilles de Lamier pourpre, 1/2 tasse de tomates cerises, 1/2 concombre, 1/4 tasse de noix 1/4 tasse de vinaigrette
  1. Laver et sécher les feuilles de laitue et d'épinards, ainsi que les feuilles de Lamier pourpre.
  2. Dans un grand bol, mélanger les feuilles de laitue et d'épinards avec les feuilles de Lamier.
  3. Ajouter les tomates cerises coupées en deux, les rondelles de concombre et les noix hachées.
  4. Verser la vinaigrette sur la salade et mélanger délicatement pour bien enrober les feuilles.

Vous pouvez adapter cette recette en ajoutant d'autres ingrédients de votre choix, tels que des avocats, des poivrons ou des oignons rouges.

Utilisation et bienfaits du Lamier pourpre

Les parties aériennes de la plante, comme les feuilles et les fleurs, sont utilisées pour préparer des infusions, des décoctions et des cataplasmes.

  1. Anti-inflammatoire : Les feuilles ont des propriétés anti-inflammatoires, ce qui les rend utiles pour réduire les douleurs articulaires et musculaires, ainsi que pour traiter les affections inflammatoires de la peau.
  2. Antihémorragique : il est utilisé comme un astringent pour arrêter les saignements. Les cataplasmes de feuilles fraîches sont appliqués directement sur les plaies ouvertes pour aider à arrêter les saignements.
  3. Diurétique : Les feuilles ont des propriétés diurétiques, ce qui signifie qu'elles aident à augmenter la production d'urine et à éliminer les toxines du corps.
  4. Traitement de la toux : Le Lamier pourpre est utilisé pour traiter la toux et les affections respiratoires. Il peut être consommé sous forme d'infusion ou de décoction pour soulager la congestion et calmer la toux.

Le Lamier pourpre est riche en vitamines, et en minéraux. Il contient beaucoup de vitamine C, mais des aussi des vitamines B6 et B12. Au niveau des minéraux, il contient du fer, du calcium, du potassium, du magnésium et du zinc.

Le Lamier pourpre au jardin

Les fleurs de Lamier sont une source de nourriture pour les abeilles et les papillons, ce qui en fait une plante utile pour favoriser la biodiversité dans les jardins et les zones naturelles.

Lamium purpureum feuilles

Le Lamier pourpre est souvent considéré comme une plante indicatrice, car il pousse bien dans les sols riches en nutriments et en matière organique.

Sa présence peut indiquer la présence d'un sol fertile et peut être utilisée pour guider les pratiques de culture et de gestion des sols. Il est aussi considéré comme une plante dépolluante, car pouvant aider à absorber certains polluants de l'air et du sol, comme le plomb et le cadmium

Les différents Lamiers

Le Lamier pourpre n'est pas seul ! Il existe plusieurs sortes de Lamiers. Ils sont tous comestibles et présentent à peu près tous les mêmes spécificités et vertus.

Les Lamiers les plus courants sont : le Lamier blanc (Lamium album) / Le Lamier tacheté (Lamium maculatum) / Le Lamier jaune (Lamium galeobdolon) et le Lamier amplexicaule.

Les Jardins de Mélusine

La Biodiversité, quelle aventure !

Voir tous les articles de Les Jardins de Mélusine →
error: Content is protected !!
%d