Primevère Coucou
Primevère Coucou

;) La Primevère officinale , Coucou

La Primevère officinale (Primula veris), est une petite Primevère à l'aspect bien spécifique, qui apparait dès les premiers jours du printemps. Discrète, fluette, c'est une jolie sauvage qui gagne à être connue !

Qui est la Primevère Officinale

La Primevère officinale est une plante herbacée, sauvage et rustique qui fait partie de la famille des Primulacées (Primulaceae) comme les autres Primevères que nous pouvons trouver dans nos jardins.

Elle porte le nom d'officinale car elle est aussi utilisée pour soigner. Elle porte plusieurs noms dont le Coqueluchon, la Brérelle, le Coucoumais, la Primevère de printemps, mais aussi d'autres noms qui nous racontent un peu de son histoire à travers le temps comme :

- Herbe à la paralysie : au Moyen âge et jusqu’au 18ème siècle on l’utilisait pour lutter contre le bégaiement et la paralysie de la langue.

- Herbe de St Pierre ou Petite clé du Paradis (c’est pas joli ça comme nom ?😁) en rapport avec St Pierre, chef des apôtres et qui détient les clés du Paradis. St Pierre est souvent représenté avec deux clefs en or (donc jaune, comme les clés du Paradis !)

Comment reconnaître la Primevère officinale ?

Primevère Coucou

Avec ses fleurs, en forme de petites clochettes jaunes, et qui poussent sur de hautes tiges, elle est très différentes des autres primevères que nous avons l'habitude de croiser dans la jardineries ou dans nos jardins.

Son nom Primula = tout premier et Veris = du Printemps car elle fleurit en premier au Printemps.

⬆️ Sa taille : de 10 à 30cm.
🌱Ses fleurs : petites, jaunes et haut perchées. Elles produisent un nectar sucré.
🍃Ses feuilles : sont installées en rosette. Elles sont de couleur verte, allongées, et plutôt ovales. Elles semblent comme fripées.

🚩La Primevère officinale a la particularité d'avoir des pieds soit mâles, soit femelles. Pour les distinguer, il faut regarder au cœur de la fleur. Chez la fleur mâle, on distingue les étamines qui sont très détachées et dépassent du cœur. Chez la femelle, vous verrez au cœur de la fleur une petite boule ronde et plutôt plate qui dépasse au centre.

Où vit la Primevère officinale ?

C'est une plante rustique, sauvage, qui pousse au soleil, sur les talus, prairie, et même dans les bouses de vache ! Elle apprécie les sols secs et assez pauvres.

La Primevère officinale n'est plus si courante dans certaines régions. C'est une sauvage qui apprécie bien les friches, et les talus, qui sont bien souvent tondus, ou rasés, pour "faire propre", ce qui l'ampute de certains endroits où elle vivait auparavant.

Si vous la croisez évitez de la cueillir. Laissez là où elle se trouve, pour qu'elle puisse se reproduire et s'étendre.

Les bienfaits de la Primevère officinale

La Primevère officinale est utilisée depuis de nombreuses années par la médecine traditionnelle. C'est la poudre de primevère qui est utilisée. Elle est obtenue par séchage des racines et des fleurs, qui sont ensuite broyées. Elle est très utilisée en phytothérapie.

Ses propriétés sont reconnues pour lutter contre : les infections respiratoires : coqueluche, bronchite, toux

Mais aussi pour lutter contre : les migraines, maux de tête, troubles du sommeil, anxiété. Elle est parfois utilisée contre les crises de goutte, les crampes d’estomac et les vertiges.

Dans de nombreux pays européens ses feuilles broyées sont appliquées sur les bleus et les coups (ecchymoses).

Les contre indications de la Primevère officinale : la Primevère est contre-indiquée chez les patients souffrant d’asthme, de gastrite, d’ulcère de l’estomac. L’hypersensibilité à la Primevère ou à une plante de la famille des primulacées en contre-indique évidemment l’utilisation.

La Primevère officinale en cuisine

🥬 Et oui, elle se mange. Les feuilles, jeunes, sont mangées en salade. En soupe. Elle parfume aussi des desserts, des boissons et même des bières.

Ses fleurs ont un goût légèrement sucré. Elles sont utilisées pour parfumer des desserts, ou placées sur des plats pour faire joli ! Elles se mangent donc crues ou cuites. Ses racines ont un petit goût anisé.

⚠️Mais attention ! Toutes les Primevères ne se mangent pas ! Les grosses primevères ornementales vendues en jardinerie sont totalement toxiques ! Elles peuvent d'ailleurs créer des réactions allergiques lors de leur manipulation.

Coucou Primevère officinale

Comme pour toutes les plantes, il faut s’y connaître pour les utiliser et surtout pour les manger ! Il vous faut donc être certain de cueillir la bonne plante avant de tenter de la goûter ou de l'utiliser.

Si vous la croisez, vous pouvez aussi l'épargner. La cueillette de plantes sauvages peut aussi participer à leur disparition dans leur milieu naturel.

Réf : Vidal / Ferme Ste Marthe

Abonnez vous !

et recevez gratuitement un e-book sur les plantes et fleurs indispensables au potager. Elles vous aideront à protéger vos cultures !

La Newsletter vous parviendra tous les 15 jours, avec des infos sur les insectes, les plantes, le potager et les animaux sauvages

Plantes compagnons
Plantes compagnons

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.