La chenille processionnaire du Pin
La chenille processionnaire du Pin

:) La chenille processionnaire du Pin

La chenille processionnaire du Pin revient hanter nos jardins, parcs et forêts chaque début de printemps. Enrobées dans leur cocon, elles ont passé l'hiver bien au chaud, et se prépare à leur grande migration. Attention, danger...

Qui sont les chenilles processionnaires ?

Les chenilles processionnaires sont des lépidoptères (papillons) qui sous leur forme larvaire, sont des chenilles, puis sous leur forme adulte (que l'on nomme imago) deviennent des papillons. Ces chenilles processionnaires appartiennent à la famille des Notodontidae et à la sous-famille des Thaumetopoeinae une famille de papillons de nuit.

Il existe deux sortes de chenilles processionnaires : les chenilles processionnaires du Pin, et les chenilles processionnaires du Chêne.

👉Avec le réchauffement climatique, ces chenilles processionnaires progressent depuis plusieurs années sur l'ensemble du territoire français, et causent de plus en plus de problèmes, tant au niveau sanitaire qu'au niveau des arbres sur lesquels elles s'installent.

La chenille processionnaire du Pin

Le papillon qui produit la processionnaire du Pin est un papillon de nuit (Thaumetopoea pityocampa).

Papillon de la chenille processionnaire du Pin

C'est ce papillon de couleur grise avec des bandes sombres qui ponds des œufs qui sont à l'origine de ces chenilles que nous redoutons tant aujourd'hui.

👉La chenille processionnaire du Pin se reconnaît à sa couleur orangée, avec des taches noires sur les côtés et des poils dressés blancs.

Elle est couverte de poils soyeux et de poils microscopiques. Ces poils minuscules, d'environ 200 microns, sont dressées sur tout son corps . Ce sont ces poils qui sont très urticants.

File de chenilles processionnaires du Pin

👉Les chenilles processionnaires du Pin sont classées comme étant nuisibles à la santé humaine depuis le 27 avril 2022 en France.

Cycle de vie de vie de la chenille processionnaire du Pin

Le papillon naît durant l'été ne vivra que quelques jours. Juste le temps pour lui de se reproduire. Les mâles vont mourir tout de suite après la reproduction. Les femelles vont elles aller pondre sur les aiguilles de pins et sur les branches. Les œufs, minuscules, sont déposés à plusieurs endroits sur les arbres, par petit paquet.

👉Chaque paquet d'œufs pondu par la femelle peut comprendre entre 200 et 500 œufs.

Les œufs ainsi déposés écloront entre 30 et 45 jours après la ponte. Cette éclosion dépendra de la chaleur extérieure. Plus il fera chaud, plus les œufs vont éclore rapidement.

Nid de chenilles processionnaires du Pin

Les chenilles une fois nées, vont grimper dans l'arbre et commencer à se nourrir en mangeant les aiguilles du Pin. Puis elles vont tisser un nid. Elles se promènent, se nourrissent et travaillent toujours ensemble et en procession.

Les chenilles ne sortent pour se nourrir que la nuit. Elles passeront l'hiver au chaud dans les nids qu'elles auront tissés au bout des branches.

Au printemps suivant, les chenilles vont quitter leur nid, et se mettre en route pour gagner le sol. C'est alors que nous les apercevons sur les troncs d'arbre, ou sur le sol, à la queue leu leu, en procession.

Elles vont chercher au sol un lieu où elles pourront s'enterrer afin de poursuivre leur transformation. Ces processions de chenilles peuvent parcourir des centaines de mètres, voir plus, et même poursuivre leur chemin durant plusieurs jours. Les chenilles ne s'enterrent pas n'importe où. Elles vont choisir un lieu qu'elles jugeront idéal pour elles.

👉Une fois le lieu trouvé, les chenilles vont s'enfouir . Arrive le moment où elles vont se transformer en chrysalides. Enveloppée dans sa "coque", la chenille va entamer sa dernière transformation. Celle ci va durer quelques semaine (mais peut aussi durer plusieurs mois, selon les conditions météo), puisque les papillons ne naîtront que durant l'été suivant.

Et l'histoire recommencera...

Les dangers de la chenille processionnaire du Pin

En raison de leurs poils très urticants, et de leur manière de se nourrir, ces chenilles représentent plusieurs dangers. Tout d'abord pour les humains, les animaux domestiques, et ensuite pour les arbres sur lesquelles elles habitent et passent l'hiver.

👉La chenille processionnaire du Pin avec ses poils minuscules, mais urticants, projettent en effet ses micro poils en l'air lorsqu'elle se sent menacée. Ces micro poils peuvent donc rester dans l'herbe, ou sur les végétaux sur lesquels elle est passée, voir même être portés par le vent. Ils sont aussi présents dans les nids des chenilles. Même si ceux ci sont déjà désertés par les chenilles.

Le danger des poils urticants pour les humains

Les minuscules poils des chenilles processionnaires contiennent une protéine, la thaumétopoéine. C'est cette protéine qui, lorsqu'elle se retrouve au contact de la peau provoque des démangeaisons et des irruptions cutanées. En cas de sensibilité, les symptômes peuvent allez jusqu'à des difficultés respiratoires, des maux de gorge, des œdèmes ainsi que des problèmes oculaires.

Le danger des poils urticants pour les animaux domestiques, chats et chiens :

Les poils des chenilles processionnaires sont très urticantes aussi pour les animaux domestiques.

Ce sont ces poils qui sont extrêmement dangereux pour les chiens ou les chats et qui restent dans l'herbe et les végétaux. Ces micro poils vont rester dans l'herbe, ou peuvent être aussi avalés par les animaux domestiques.

Chenilles processionnaires du Pin

👉Si un animal domestique est touché, il va avoir tendance à se gratter ou à se lécher sous l'effet des démangeaisons. Et en se léchant, il va avaler ces minuscules poils, ou tout du moins en avoir plein la langue. Les aiguilles vont se fixer sur sa langue, et créer une irritation immédiate, voir une réaction allergique. Chez le chien ce risque est particulièrement élevé, et peut conduire jusqu'à une nécrose de la langue. La langue sera donc entièrement "morte", le chien ne pourra donc plus se nourrir et sera condamné.

Idem chez les chats, même si ceux ci semblent faire attention à ces chenilles, et à être moins enclin à les avaler, ou à les toucher.

Les dégâts de la chenille sur les arbres

Cette chenille ne va pas créer forcément de gros dégâts sur les arbres sur lesquels elle s'installe, mais en se nourrissant des aiguilles du Pin, elle va forcément l'affaiblir, ce qui va créer un terrain favorable pour d'autres insectes, ou maladies. Un arbre affaiblit ne peut plus se défendre correctement, et risque de dépérir sous l'effet de champignons, ou d'insectes déprédateurs.

En cas de contact avec les chenilles processionnaires

👉Si votre animal à touché des chenilles, ou avalé des poils de chenilles, il faut lui laver la bouche avec de l'eau claire, mais sans frotter la langue. Si vous frottez, les poils vont se briser, et la toxine va se libérer, ce qui aggravera le problème. Il vous faut contacter le plus rapidement possible votre vétérinaire, et emmener votre animal dans les plus brefs délais. Des traitements à base de cortisone peuvent être indiqués dans ce cas.

Comment lutter contre les chenilles processionnaires du Pin ?

Il existe différents moyens de lutte pour tenter d'éradiquer ces chenilles de votre jardin, ou des parcs.

nid de chenilles processionnaires du Pin

Les moyens les plus connus sont : échenillage (couper la branche sur laquelle se trouve le nid), les pièges à chenilles à poser autour des troncs d'arbres, les pièges à phéromones, qui permettent d'attraper les chenilles, devenues des papillons mâles et la lutte biologique avec la projection sur les aiguilles de pin d'un produit qui sera ingéré par les chenilles et les tueras.

Pour en savoir plus, article complet sur la lutte contre les chenilles processionnaires

réf : INPN / MNHN / Rustica /

Abonnez vous pour recevoir la Newsletter

Plantes compagnons
Plantes compagnons

Abonnez vous !

et recevez gratuitement un e-book sur les plantes et fleurs indispensables au potager. Elles vous aideront à protéger vos cultures !

La Newsletter vous parviendra tous les 15 jours, avec des infos sur les insectes, les plantes, le potager et les animaux sauvages

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

(2 commentaires)

Les commentaires sont fermés.