:) La Belette

La Belette est un petit mammifère, le plus petit carnivore d'Europe. On la nomme aussi Belette pygmée, ou Belette d'Europe. Petite par la taille, mais c'est une rusée !

S'il en est une qui a (encore) mauvaise réputation, comme ses consœurs (Fouine, Martre Blaireau etc) c'est bien elle !

Mais qui est elle vraiment, et est elle aussi "nuisible" que l'on veut bien nous le faire croire (parfois) ?

Qui est la Belette ?

La Belette (Mustela Nivanis) est un mammifère, carnivore, diurne et nocturne. C'est la plus petite représentante de la famille des Mustélidés (Mustelidae), dont font partie la Martre des Pins, la Fouine, l'Hermine, le Putois, le Blaireau, la Loutre et le Vison. Elle est tellement petite qu'elle peut se glisser dans un espace pas plus grand qu'une pièce de 2€. C'est dire si elle a la ligne !

Description

  • Son poil : fourrure brune, peu épaisse, avec des reflets gris au bout. Queue plus ou moins touffue et épaisse.
  • Tache blanche sur la poitrine qui se prolonge un peu sur le haut des pattes.
  • Corps très fin, long. Tête triangulaire Nez marron. Petites oreilles

Sa taille : les mâles sont plus grands que les femelles. Le mâle mesure entre 25 et 28cm et la femelle pas plus de 19 à 20cm.

Son poids : le mâle pèse entre 90 et 120 grammes et la femelle entre 60 et 80 grammes.

Espérance de vie de la Belette : entre 3 et 4 ans à l'état sauvage.

Où et comment vit la Belette ?

La Belette vit autant de jour que de nuit. C'est une hyperactive. Elle fréquente à peu près tous les milieux, des prairies aux forêts, champs, parcs et même jardins.

La Belette est un animal solitaire qui ne fréquente ses congénères qu'au moment de la reproduction. Mais c'est aussi un animal territorial, qui marque son territoire par des déjections. Plusieurs Belettes peuvent ainsi vivre sur un même territoire, mais sans pour autant vivre avec les autres Belettes.

Lorsqu'il y a plusieurs Belettes sur un même territoire, une hiérarchie s'établit, avec un mâle dominant (le plus ancien), qui va régner sur les jeunes mâles et les femelles. Mais toujours en restant chacun chez soi !

La Belette vit dans des terriers abandonnés (de renard ou de blaireau), dans des ruines, dans des tas de bois, mais aussi dans des greniers, dépendances, et plafond. Mais en général, elle ne reste pas très longtemps au même endroit, sauf durant la période où elle a ses petits.

La Belette est un animal sauvage ! Elle n'est donc ni gentille ni méchante avec les humains. Elle n'a pas vocation à avoir des relations avec les humains. Elle vit sa vie d'animal sauvage. Si elle attaque un humain c'est qu'elle se sent en danger. Si vous la menacez, la bloquez, ou si vous menacez ses petits, alors elle se défendra, et n'hésitera pas à mordre. Mais il n'y a aucune raison d'avoir peur de la Belette. Ce n'est pas un animal dangereux.

Que mange la Belette ?

La Belette est un mammifère carnivore. C'est une chasseuse infatigable, et hors pair. Elle n'a d'ailleurs pas le choix. Sa petite taille, si pratique pour se faufiler, est responsable de cette hyperactivité. Car la Belette a absolument besoin de manger.

Petite, fine, elle n'emmagasine aucune réserve, ce qu'il l'oblige à retourner chasser pour se nourrir très souvent. Et ce durant toute l'année. Elle peut ainsi consommer jusqu'à 1/3 de son poids en une seule journée. Elle digère ses proies en quelques heures, et dès la fin de sa digestion, la chasse doit reprendre. Il lui est totalement impossible de rester sans manger.

Les menus préférés de la Belette sont à rechercher du côté des rongeurs, rats, souris, lapins, avec un faible pour les campagnols. Ces rats taupiers, ou campagnols terrestres font des ravages dans les champs. Et la Belette est souvent ravie de les rencontrer.

Les rongeurs représentent à eux seuls de 60 à 90% de sa nourriture. Et pour varier un peu ce menu, elle mange aussi des lézards, des grenouilles, des orvets, et même quelques insectes. Si elle capture plus de proies qu'elle ne peut en manger, elle stockera le surplus dans un coin de son terrier, ou non loin de celui ci.

Comment se reproduit elle ?

La reproduction des Belettes se situe en particulier à deux périodes. Au printemps vers le mois de mars, puis au tout début de l'été en juin, juillet. Car la Belette peut avoir deux portées par an.

La nourriture entre en ligne de compte dans la reproduction de ce petit mammifère. La Belette, un peu comme le Renard, se régule toute seule. Si la nourriture est rare, le nombre de petits sera limité.

Après l'accouplement, la femelle va, seule, rechercher un terrier pour installer son nid. Elle choisit la plupart du temps, un terrier abandonné (de campagnol, de lapin etc), mais il lui arrive aussi de s'installer dans une grange, ou un grenier. Elle arrangera son nid en y rapportant de la mousse, des herbes, du foin, et des feuilles pour qu'il soit bien douillet.

La femelle Belette va attendre ses petits entre 5 et 6 semaines.

La naissance des petits

La Belette a entre 4 et 7 petits. C'est une maman solo qui aura donc la lourde charge d'élever seule ses petits, et de les nourrir. Une lourde charge, car lorsque l'on sait qu'elle doit déjà beaucoup s'activer, nuit et jour, pour se nourrir elle même, imaginez les efforts et l'activité qu'elle doit fournir pour nourrir ses petits !

Les petits naissent nus et aveugles. Ils pèsent au moment de leur naissance entre 2 et 4 grammes. Leur mère devra donc les garder bien au chaud, les allaiter, et se nourrir en même temps. Sacrée job !

Après leur naissance, le pelage des petits va pousser assez vite. Ce pelage sera tout d'abord dans les tons gris, avant de devenir comme celui de leurs parents. Au bout de quinze jours, alors qu'ils sont toujours aveugles, ils auront déjà (presque) toutes leurs dents. Ils n'ouvriront leurs yeux qu'au bout de 4 semaines.

Dès qu'ils auront les yeux ouverts, et commenceront à sortir, leur mère se chargera de leur apprendre à chasser. Ils pourront ainsi commencer à se nourrir seuls, en attrapant de petites proies. Ce qui soulagera leur mère. Le sevrage arrivera donc assez tôt dans leur éducation.

Les petits resteront avec leur mère jusqu'à l'âge de 2 mois / 2 mois 1/2, puis quitteront le nid définitivement pour débuter leur vie d'adulte.

Les Belettes peuvent se reproduire à partir de l'âge de 1 an.

Les prédateurs de la Belette :

Ses prédateurs naturels sont peu nombreux, mais le Renard, le Blaireau et le Hibou Grand Duc ne l'épargneront pas si elle vient à croiser leur chemin.

Le plus grand prédateur de la Belette est l'humain. Piégée, abattue, écrasée, la Belette souffre (elle aussi), beaucoup, des agissements humains.

Entre 2018 et 2022 soit en 4 petites années plus de 15 000 belettes ont été abattues dans la région des Hauts de France. C'est la seule région en France qui accepte encore que la belette soit abattue ou piégée toute l'année.

Les dégâts qui lui sont reprochés sont (pour les années 2018 à 2022) :

388€ chez des éleveurs professionnels (poulaillers protégés )

8000€ chez des particuliers (poulaillers non protégés).

Ce qui a donné lieu à ce joli tableau de chasse : 10 belettes par jour tuées. Pour protéger des poulaillers privés et non sécurisés. Un véritable massacre.

La Belette est elle vraiment nuisible ?

La nourriture entre beaucoup en ligne de compte dans la reproduction de ce petit mammifère. Plus il y a de rongeurs, de campagnols, de rats et autre "nourriture" disponible, plus le nombre de petits sera important. Si la nourriture est peu abondante, le nombre de petits sera donc limité.

La Belette est donc une sacrée alliée des agriculteurs, puisqu'elle "dératise" sérieusement les lieux où elle s'installe

Elle est aussi parfois accusée, à tort, de venir tuer les poules dans les poulaillers ! Mais les poules ne sont pas des proies de choix pour elle. Et la poule ne figure vraiment pas parmi les menus préférés de cette petite belette.

Si elle fréquente les alentours des poulaillers, c'est surtout parce qu'elle est attirée par l'odeur des rongeurs, qui eux sont très attirés par les poulaillers !

Et les derniers reproches qu'on lui fait sont, de faire des trous dans la pelouse, et, comme pour la Fouine, d'avoir parfois tendance à s'installer dans les greniers, et donc de créer de potentiels dégâts dans les combles.

Mais est ce bien raisonnable d'inscrire un animal sur la liste des nuisibles, qui peut donc être détruit sans remord, et sans hésitation, uniquement pour d'éventuels dégâts dans des combles ?

Elle n'a donc aucune raison de se retrouver sur la liste des "nuisibles", bien au contraire.

La Belette un animal utile ?

Nombreuses sont les associations (LPO, Aspas ) de défense des animaux sauvages qui demandent à ce que la Belette soit retirée de la liste des animaux nuisibles, tout comme le Renard, la Fouine, la Martre...la liste est longue.

Car la Belette a vraiment une utilité sur la régulation des populations de rongeurs, comme les rats taupiers, les campagnols, les surmulots, qui font des ravages dans les champs cultivés.

Fouine, Martre ou Belette, comment les reconnaître ?

Ces trois là se ressemblent quand même beaucoup ! Mais elles ont quand même quelques différences qui nous permettent de les différencier.

La Fouine : tache blanche sur la gorge, qui peut descendre jusqu'aux pattes. Tête triangulaire. Nez pointu, rosé.

La Martre : pelage brun, assez foncé, avec une bavette orange sous le cou. Sa truffe est brune.

La Belette : plus petite en taille que la Fouine. Elle mesure entre 15 et 30 cm. Gorge et ventre blanc.

Ref : Mnhn/ Mag des animaux/ Osi perception/ Lpo

Les Jardins de Mélusine

La Biodiversité, quelle aventure !

Voir tous les articles de Les Jardins de Mélusine →
error: Content is protected !!
%d