Sitelle torchepot zoom
Sitelle torchepot zoom

:) La Sittelle Torchepot

La Sittelle Torchepot (Sitta europaea), acrobate, rapide, colorée, avec son bandeau de pirate sur les yeux, vous la reconnaitrez facilement !

Comment reconnaître la Sittelle Torchepot ?

La Sittelle Torchepot est un oiseau qui fait partie des passereaux, comme le Chardonneret, la Pie ou les autres Mésanges ou le Moineau domestique.

Elle fait partie de la famille des Sittidés. C'est un oiseau cavernicole, c'est à dire qu'elle fait son nid dans un trou, un endroit sombre et clos.

Sitelle torchepot zoom

Ses couleurs, son plumage :

  • Son dos est dans les tons gris bleu.
  • Son ventre beige, orangé, rouille.
  • Un bandeau noir lui entoure les yeux et sa gorge et ses joues sont blanches.
  • Son bec est long et pointu.

Sa forme est plutôt allongée, avec une queue courte.

Ses griffes la Sittelle est pourvue de 4 griffes à chaque pattes qui lui permettent de s'accrocher facilement sur le tronc et les branches des arbres.

Sa taille : environ 14cm / Son poids : de 19 à 25g

Espérance de vie de la Sitelle Torchepot : entre 6 et 9 ans

Pourquoi ce nom de Sittelle Torchepot ?

Ce nom lui vient de sa façon de construire son nid. Ou plutôt de le protéger. Pour mettre ses petits à l'abri d'éventuels prédateurs, la Sittelle va colmater l'entrée de son nid. La taille de cette entrée correspondra juste à sa propre taille, ainsi des prédateurs plus gros qu'elle ne pourront pas y entrer. Cette entrée de nid est bouchée avec un de l'herbe ou de la paille, mélangée avec de la boue, ce qui ressemble au torchis. Le torchis était très utilisé autrefois pour construire les maisons.

Où et comment vit la Sittelle Torchepot ?

La Sittelle Torchepot est très attachée à son territoire. Et pas question de laisser une autre Sittelle s'y installer. Chacune son territoire !

👉En dehors de la période de reproduction ou les Sittelles sont en couple, c'est un oiseau plutôt solitaire. Elle se mélangera avec d'autres oiseaux aux mangeoires, mais pas avec une autre Sittelle !

👉Ses lieux de prédilection sont les forêts, les milieux boisés, les parcs, les jardins, tous lieux ou elle pourra trouver de quoi se nourrir et nicher. Elle apprécie les forêts avec de vieux arbres, où elle trouvera des cavités naturelles pour installer son nid.

On peut trouver la Sittelle jusqu'à 2000m d'altitude.

Que mange la Sittelle Torchepot ?

La Sittelle Torchepot se nourrit de petits insectes, comme les chenilles, araignées, ou de larves qu'elle trouve dans l'écorce des arbres. Elle débarrasse ainsi les arbres de certains insectes qui les affaiblissent.

Lorsque les insectes viennent à manquer, elle se nourrit de graines, de noisettes et de glands. Le bruit qu'elle fait quand elle est partie à casser la coquille d'une noisette est impressionnant. Un vrai marteau piqueur !

👉Elle ne refusera cependant pas de venir se servir dans les mangeoires, car elle apprécie particulièrement les graines de Tournesol, les cacahuètes décortiquées et les boules de graisse.

Des infos pour Nourrir les Oiseaux pendant l'hiver !

Sitelle torchepot

👉La Sittelle Torchepot recherche souvent sa nourriture en descendant le long des troncs, la tête en bas !  Sa technique est très au point. Elle consiste à descendre le long des arbres, la tête en bas, à la recherche des insectes, et larves, cachés dans l'écorce des arbres. Ses grandes griffes lui permettent de s'accrocher le long des troncs sans problème.

👉Pour dénicher les larves et insectes, la Sittelle utilise de petits morceaux de bois, pour mieux faire sauter l'écorce des arbres.

👉La Sittelle fait des réserves pour l'hiver, comme les Mésanges. Comme son bec est assez long, elle peut y emmagasiner plusieurs graines, ou autres fruits comme les noisettes, en même temps. Une fois le bec plein, elle va partir à la recherche d'un cachette dans laquelle elle va déposer son précieux butin. Il s'agit de bien cacher ces réserves, histoire de ne pas manquer quand l'hiver sera venu ! Ces réserves seront donc recouvertes de mousse, et de lichen. Et comme la Sittelle à une très bonne mémoire, elle n'oubliera pas les lieux de ses cachettes.

Comment se reproduit elle ?

Au printemps débute la saison des amours. La Sittelle est monogame. Lorsque le couple est formé, il restera soudé.

  • Le mâle chante pour attirer la femelle et pour défendre son territoire.
  • Le mâle et la femelle effectuent une parade nuptiale au printemps.
  • Le mâle offre de la nourriture à la femelle et effectue des vols de parade pour la séduire.

Le nid

Pour construire le nid, la femelle Sittelle va rechercher un trou dans un arbre, qui a peut être déjà été occupé par d'autres oiseaux. Pas grave, car la Sittelle va tout refaire dans ce nid, du sol au plafond, et jusqu'à la porte d'entrée ! Elle fait du home staging !

Une fois le nid choisit, il sera aménagé pour être plus douillet. La Sittelle va y rapporter de la mousse, des feuilles, des poils d'animaux, du lichen ou des plumes. Elle va aussi revoir les murs de ce nid, reboucher d'éventuels trous, et le retapisser de torchis si ces murs ne lui conviennent pas. Ce sera ensuite la porte d'entrée qui sera revue, et réduite pour éviter le passage des prédateurs, comme la Martre, ou les Pies qui s'attaqueraient à ses œufs et à ses petits.

La naissance des petits

La femelle va pondre de 6 à 8 œufs, blancs, avec un peu de roux entre le mois d'avril et le mois de juillet. Elle va couver durant une quinzaine de jours. Une fois les petits oisons nés, le couple se chargera de les nourrir en leur apportant principalement des insectes (surtout des araignées) .

Les petits resteront dans le nid une vingtaine de jours avant de prendre leur envol, mais leurs parents vont continuer à s'en occuper, en les nourrissant, durant encore une quinzaine de jours après la sortie du nid.

👉Une fois adultes, les Sittelles devront trouver un autre territoire pour y vivre, car les parents ne les accepteront pas sur le leur. Il leur faudra donc rechercher un autre lieu de vie ou il n'y aura aucune Sittelle à proximité.

👉La Sittelle Torchepot n'a qu'une seule couvée par an, sauf si il arrive malheur aux petits ou aux œufs.

Les prédateurs de la Sitelle :

Les principaux prédateurs de la Sittelle sont la Belette et la Martre, qui arrivent parfois à pénétrer dans le nid, et à manger les œufs et les petits oisillons. Les rapaces, qui en font leur proie, comme les autres oiseaux, et nos amis les chats, qui risquent de les attraper lorsqu'elles viennent se servir dans les mangeoires.

Références :

Oiseaux / MNHN /

Les autres oiseaux du jardin : Mésange Charbonnière, Mésange bleue, Merle noir, Pinson des arbres, Pinson du Nord, Mésange huppée

Abonnez vous pour recevoir la Newsletter !

Les derniers articles

Plantes compagnons
Plantes compagnons

Abonnez vous !

et recevez gratuitement un e-book sur les plantes et fleurs indispensables au potager. Elles vous aideront à protéger vos cultures !

La Newsletter vous parviendra tous les 15 jours, avec des infos sur les insectes, les plantes, le potager et les animaux sauvages

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.