Foulque macroule Fulica atra

:) La Foulque macroule

La Foulque macroule (Fulica atra), fait partie de la même famille que la Poule d'eau (Gallinula chloropus), mais en moins discrète.

👉Expressive, bruyante, curieuse, la Foulque avec son pépiement est une joyeuse habitante des étangs, mares, et lacs de France.

Comment reconnaître la Foulque macroule ?

La Foulque macroule est un oiseau qui fait partie de la famille des Rallidés comme la Poule d'eau ou les Râles. C'est la plus voyante de cette famille. Celle que l'on repère en premier sur les plans d'eau en raison de son bavardage et de sa curiosité naturelle.

La Foulque ne chante pas mais s'exprime par des petits cris. Elle est réputée très bavarde et possède un joli répertoire de cris pour se faire comprendre.

Foulque macroule Eurasian coot

Ses couleurs :

  • Sa couleur principale est le noir. Toute noire.
  • Sa tête est noire, avec une plaque blanche, qui part de son bec et lui remonte jusque sur le front.
  • Son bec et ses pattes sont blanches.

🐣Le poussin Foulque est très drôle, à sa naissance. Son corps est couvert de duvet noir, mais sa tête est bariolée de rouge, jaune et orange. Inratable. Heureusement, il ne reste pas très longtemps bariolé ainsi. Il va muer et son plumage se rapprochera rapidement de celui de ses parents.

Sa taille adulte : de 39cm / Son poids : de 500g à 800g

Espérance de vie de la Foulque macroule : jusqu'à 18 ans.

Où et comment vit la Foulque macroule ?

La Foulque macroule est présente un peu partout en France. Elle fréquente tous les plans d'eaux, de préférence peu profonds, comme les lacs, les étangs, les mares, les estuaires, toutes retenues d'eau pouvant lui offrir de quoi se nourrir et nicher.

👉 La Foulque macroule aime bien vivre en tribu. Elle est grégaire en dehors de la période de reproduction. Les Foulques peuvent alors former de grands groupes sur les étangs ou les lacs. Elle est assez famille.

👉Très sociable, la Foulque fréquente les autres oiseaux vivants sur les étangs, dans les marais. Peu discrète, elle ne cherche pas du tout à se cacher.

👉Bruyante, curieuse, elle se promène sur l'eau en recherchant sa nourriture, et ne se prive pas de bavarder avec ses congénères.

👉Territoriale durant la saison de reproduction. Le reste du temps, elles se regroupent et se promènent d'une pièce d'eau à l'autre.

👉La Foulque se déplace beaucoup de nuit. Son vol n'étant pas des plus rapides, les vols de nuit lui permettent d'éviter certains prédateurs, comme les rapaces, qui n'auraient aucun mal à l'attraper. Ce n'est pas Top Gun ! Pour prendre son envol, il lui faut courir sur l'eau. Et son vol est assez direct, sans trop de fioriture. Ce qui peut en faire une proie idéale.

Que mange la Foulque macroule ?

La Foulque macroule est surtout végétarienne. Elle se nourrit de végétaux immergés, qu'elle plonge pour aller chercher.

Sa nourriture préférée : des algues, des potamots, toutes les plantes aquatiques comme les renoncules aquatiques qu'elle peut trouver dans ou proche des étendues d'eau.

Elle peut ajouter à ses menus végétariens des vers, des insectes, des larves et des œufs de poissons, qu'elle plongera pour aller chercher ou glanera dans les lieux humides aux alentours.

Foulque macroule Fulica atra

La Foulque macroule peut plonger jusqu'à plus de 2 mètres de profondeur pour aller chercher sa nourriture.

Comment se reproduit elle ?

La période de reproduction en France, se situe entre mars et juillet.

👉La Foulque macroule est monogame et territoriale durant la saison de reproduction. Comme elles se regroupent, les installations sur les territoires sont problématiques. Cela donne lieu à quelques prises de becs. Il faut que chacun trouve son territoire et son lieu de nidification. Mais une fois ce problème de territoire réglé, le calme revient rapidement dans les groupes.

Le nid

La Foulque macroule construit son nid à l'abri des regards et des prédateurs. Mais il peut aussi être assez visible, et dans ce cas, il est plutôt construit comme un radeau.

Foulque macroule dans les roseaux

Le nid est constitué de végétaux, de branches de plantes aquatiques, de tiges et de feuilles qu'elle trouve à proximité.

L'intérieur du nid est abondamment garni de feuilles de plantes aquatiques.

La naissance des petits

La femelle va pondre de 6 à 10 œufs, de couleur beige clair tachetés de brun. La femelle va couver les œufs durant environ 3 semaines. Les œufs sont pondus sur plusieurs jours et ne vont donc pas éclore tous ensemble.

Comme les petits ne naissent pas tous le même jour, cela demande une certaine organisation pour les deux parents. Les premiers poussins nés vont rester quelques jours avec leur mère dans le nid, puis c'est leur père qui va les prendre en charge. La mère va rester avec ses œufs dans le nid en attendant les futurs poussins, et le mâle va construire un nid flottant un peu plus loin sur lequel il va installer les poussins les plus grands dont il a la charge.

🐣Les poussins commencent à s'alimenter seul au bout d'environ 1 mois, guidés par leurs parents. Mais ils ne pourront pas prendre leur envol avant d'avoir atteint l'âge de 2 mois.

👉La Foulque macroule a deux couvées par an et il n'est pas rare de voir les poussins de la première nichée aider leurs parents à prendre soin des poussins nés de la seconde couvée.

Protection de la Foulque macroule

La Foulque macroule n’est pas une espèce en danger en France. Mais la dégradation de son espace naturel est une menace constante pour elle. La pollution et la disparition des zones humides, la prive de lieux de nourriture et de nidification.

En Europe, sa population est en baisse en raison de la disparition de ses lieux de vie, de nourriture, et de la chasse dont elle est victime dans certains pays européens.

L’oiseau est une espèce protégée en France. Il est donc interdit de la chasser, de la capturer, de la mutiler ou de détruire son nid, ses œufs ou son environnement.

La Foulque macroule

Foulque macroule ou Poule d'eau ?

Références :

Oiseaux / MNHN / Oiseaux libres

Abonnez vous pour recevoir la Newsletter

Les derniers articles

Les Jardins de Mélusine

La Biodiversité, quelle aventure !

Voir tous les articles de Les Jardins de Mélusine →
error: Content is protected !!
%d